Le CNRS
 
 

De nouvelles preuves d’un passé humide sur Mars il y a 3,8 milliards d’années

JPEG - 4.2 ko

La planète rouge a connu quelques millions d’années d’humidité. Une équipe internationale, comprenant des chercheurs du Laboratoire de planétologie et de géodynamique de Nantes et de l’Institut d’astrophysique spatiale, a identifié sur Mars des strates sédimentaires d’origine lacustre. Leurs caractéristiques impliquent qu’un climat favorable à l’eau liquide se soit longuement maintenu sur la planète rouge il y a 3,8 milliards d’années. Ces travaux ont été publiés dans Journal of Geophysical Research-Planets.
Communiqué de presse

Les trophées des Étoiles de l’Europe

Les trophées des Étoiles de l’Europe ont été remis lundi 5 décembre 2016, dans la foulée du 3e Forum Horizon 2020. La cérémonie s’est déroulée au Musée du quai Branly à Paris, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de Thierry Mandon, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche. Pour cette 4e édition, parmi les 12 coordinateurs de projets européens primés, trois chercheurs du CNRS reçoivent une Étoile de l’Europe.

JPEG - 10.3 ko

Yves Aurégan, directeur de recherche du CNRS au Laboratoire d’acoustique de l’Université du Maine, spécialiste de mécanique et d’acoustique, a reçu une Étoile de l’Europe pour la coordination du projet FlowAirS (Silent Air Flows in transport, buildings and power generation).

En savoir plus



Erwan Amice, Assistant en techniques d’étude des milieux naturels et ruraux, plongeur et photographe, distingué par la Médaille de cristal du CNRS

Explorer les fonds marins pour en décrypter les mécanismes chimiques, biologiques ou géologiques, telle est la passion d’Erwan Amice. Originaire de Belle-Île, cet ancien plongeur démineur met ses compétences techniques au service de l’Institut universitaire européen de la mer (IUEM) depuis 2002. En charge du service Moyens à la mer et plongée scientifique, il organise et encadre les explorations sous-marines des unités de l’IUEM, dont le Laboratoire des sciences de l’environnement marin (Lemar), auquel il appartient. L’IUEM travaillant notamment sur des chantiers polaires, Erwan Amice s’est spécialisé dans la plongée en milieu extrême, ce qui constitue un atout pour les chercheurs. Également investi dans la veille technique et technologique, il œuvre à la mise en place de dispositifs dédiés à l’observation et à l’expérimentation sous-marine. Enfin, en photographe chevronné, Erwan Amice ramène des fonds marins des images d’une grande qualité esthétique et technique. Documents précieux qu’il sait mettre en valeur à l’occasion d’expositions et de publications.

La distinction lui sera remise le 5 décembre, à 16h, à Plouzané.

Communiqué de presse

La sécurité informatique : entre mythes et réalité

JPEG - 10.6 ko

Fuite de données personnelles et espionnage économique, infection de systèmes informatiques sensibles, usurpation d’identité et craintes vis-à-vis des paiements par carte ne sont que quelques exemples qui touchent à la sécurité informatique. Bien qu’omniprésente dans notre société connectée, sa technicité la rend mystérieuse. Nous vous invitons à venir rencontrer des chercheurs spécialistes de cette thématique et à découvrir les recherches, les enjeux et les perspectives autour de ce domaine de recherche, les 8 et 9 décembre au CNRS à Paris.
Gildas Avoine de l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires, et Marc-Olivier Killijian sont les co-organisateurs du colloque.
Communiqué de presse

Un outil contre les attaques chimiques

JPEG - 2.1 ko

Déjouer une attaque terroriste au gaz moutarde ou au gaz sarin ? Désamorcer un engin explosif déposé dans un lieu public ? Dans le premier cas, les experts n’ont pour l’instant d’autre solution que de transporter la « charge » dans un laboratoire spécialisé. Et dans le second, les forces de l’ordre ont le plus souvent recours à la méthode dite du « pétardage ».
D’où l’idée du projet Nacflu, porté par le Laboratoire de chimie organique et bioorganique : réactivité et analyse (Cobra), à Rouen, le laboratoire Miniaturisation pour la synthèse, l’analyse et la protéomique (MSAP), à Lille, et le laboratoire Chimie et interdisciplinarité : synthèse, analyse et modélisation (CEISAM), à Nantes, de développer un procédé sûr, simple et transportable rapidement, à même de neutraliser sur site et en douceur toxiques et explosifs.
CNRS Le Journal

A la recherche de la glace la plus ancienne sur Terre

JPEG - 5.2 ko

Pourquoi le rythme des glaciations s’est-il brusquement ralenti il y a environ un million d’années ? Pour répondre à cette question et ainsi mieux anticiper l’évolution climatique future, un consortium de chercheurs issus de 14 institutions, parmi lesquelles le CNRS et l’IPEV pour la France, s’est mis en quête d’une glace vieille d’au moins 1,5 million d’années. Financé à hauteur de 2,2 millions d’euros sur trois ans dans le cadre du programme européen H2020, ce projet vise à localiser, en Antarctique, un site permettant de remonter plus loin dans le temps que 800 000 ans, âge maximal de la glace extraite lors du forage EPICA réalisé à Dôme C. Les études commenceront dès cette année durant l’été austral, dans deux régions de l’Antarctique, à proximité du dôme Fuji et de la base Concordia. Les équipes françaises y testeront une sonde inédite qui date la glace en temps réel, sans nécessiter de carottage.
Communiqué de presse

Jean-Marc Jézéquel, Professeur en informatique à l’Université de Rennes 1, distingué par la Médaille d’argent du CNRS

Les travaux de cet informaticien ont eu une influence considérable dans le développement des sciences du logiciel, notamment en matière d’ingénierie dirigée par les modèles. Après avoir travaillé pendant dix ans comme chargé de recherche au CNRS, Jean-Marc Jézéquel rejoint l’université de Rennes 1 en 2000. Un an plus tard, il crée au sein de l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (Irisa) l’équipe Triskell, qu’il dirige jusqu’en 2011. Toutes les recherches de Jean-Marc Jézéquel découlent de l’idée phare consistant à étendre le concept de contrat et de design-by-contract au domaine des composants logiciels. Après avoir formalisé toutes les bases théoriques de ce concept, il définit et développe un langage de méta-programmation utilisable par les ingénieurs. Le chercheur mène également de nombreuses actions de transfert de ce concept dans les secteurs de l’avionique, de l’aérospatiale et des télécoms. Bien qu’initié il y a plus de quinze ans, son domaine de recherche reste encore pleinement d’actualité et continue d’être développé par de nombreux chercheurs à travers le monde. Jean-Marc Jézéquel a pris en 2012 la tête de l’Irisa, l’un des plus importants laboratoires français de recherche en informatique.

La distinction lui sera remise le 10 novembre, à 11h30, à l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires
Cette cérémonie sera précédée par des présentations scientifiques.
Communiqué de presse

L’astate, si rare et si précieux pour traiter le cancer

JPEG - 6.2 ko

L’astate est l’un des éléments chimiques les plus rares sur Terre, et l’un des plus instables. Pourtant, il intéresse de près la recherche médicale : il pourrait en effet aider à éliminer des tumeurs cancéreuses aujourd’hui difficiles à soigner.
En partenariat avec Libération, cette analyse scientifique est publiée par François Guérard du Centre de recherche en cancérologie Nantes-Angers.
CNRS Le Journal

Comprendre la radicalisation

JPEG - 7.5 ko

De nombreux projets soutenus dans le cadre de l’appel du CNRS portent sur le phénomène de radicalisation. Sur ce sujet complexe et objet de multiples recherches depuis des années, le CNRS a organisé en septembre une première école thématique internationale, rassemblant chercheurs en sciences humaines et sociales, professionnels de la santé et de l’éducation, et experts du monde politique et judiciaire. Entretien avec l’historien Jacques Sémelin et la politiste Sylvie Ollitrault du Centre de recherches sur l’action politique en Europe, coorganisateurs de l’événement.

CNRS Le Journal

Le CNRS lance la revue Carnets de science

JPEG - 9.3 ko

Le CNRS lance Carnets de science, sa première revue d’informations scientifiques destinée au grand public, le 3 novembre 2016. Éditée par CNRS Editions et mise en vente dans les Relay et les librairies, cette revue semestrielle de 200 pages richement illustrée a pour but de faire découvrir les coulisses de la recherche et de donner du sens à la science.
Communiqué de presse


filet
Délégation Bretagne et Pays de la Loire
Parc Alcyone - CS 26936 - 1, rue André et Yvonne Meynier - 35069 RENNES CEDEX
Tél : 02 99 28 68 68 - Télécopie : 02 99 28 68 01

Rechercher


sur le site de la délégation
Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Accueil Imprimer Contact Crédits Plan d'accès Plan du site