Le CNRS
 
 

Le CNRS, 80 ans d’histoire

JPEG - 3.3 ko

Le 19 octobre 1939, un décret du président Albert Lebrun donnait officiellement naissance au CNRS. Pour son quatre-vingtième anniversaire, découvrez un florilège de contenus sur des tranches d’histoire de l’organisme, et des personnalités qui ont contribué à en faire un des leaders de la science mondiale.
Retour sur la genèse et les temps forts de l’histoire du plus grand établissement de recherche publique en Europe, de ses origines à nos jours…avec Denis Guthleben, historien, attaché scientifique au comité pour l’histoire du CNRS et rédacteur en chef d’Histoire de la recherche contemporaine, le mardi 12 novembre, à 20h30, dans le cadre des mardis de l’Espace des Sciences de Rennes.

Des comportements collectifs il y a 480 millions d’années

JPEG - 123 koBien que l’on connaisse avec de plus en plus de précision l’anatomie des premiers animaux, on ignore pratiquement tout de leur comportement. Les comportements collectifs sont-ils apparus récemment ou bien ont-ils une origine très ancienne ? Pour répondre à cette question, des chercheurs et chercheuses du CNRS, des universités de Poitiers, de Bretagne Occidentale (Laboratoire géosciences Océans)et de Claude Bernard Lyon1, et des universités Cadi-Ayyad de Marrakech (Maroc) et de Lausanne (Suisse), ont analysé des fossiles d’Ampyx, un trilobite marocain d’environ 480 millions d’années. Ils ont montré que ces individus, tous orientés vers une même direction, formant des files régulières et maintenant entre eux des contacts étroits via leurs très longues épines, ont probablement été ensevelis dans cette position lors de tempêtes. En comparant ces comportements à ceux d’animaux actuels, comme des langoustes d’Amérique du Nord, les scientifiques en ont déduit que les processions d’Ampyx pourraient correspondre à des comportements collectifs similaires, pour répondre à des perturbations environnementales cycliques, comme des tempêtes, ou des signaux chimiques liés à la reproduction. Cet exemple indiquerait que le comportement collectif a une origine très ancienne et qu’il a sans doute représenté très tôt, chez les premiers animaux, un avantage évolutif permettant d’échapper au stress environnemental et d’augmenter ses chances de reproduction. Ces travaux sont publiés le 17 octobre 2019 dans Scientific Reports.
Alerte presse

Le CNRS célèbre la science dans toute la France

JPEG - 39 ko

Du 4 au 13 octobre, les personnels du CNRS, qui fête cette année ses 80 ans, se mobilisent pour la Fête de la science 2019. Des milliers de scientifiques partageront avec le public leur enthousiasme pour les sciences, les techniques et les innovations à travers de multiples expériences, conférences, festivals ou encore visites de laboratoires. Une opportunité pour mieux comprendre la science et ses enjeux et mieux appréhender le monde qui nous entoure.
Les scientifiques d’Ille-et-Vilaine, des Côtes-d’Armor, du Finistère et du Morbihan vous proposent une programmation généraliste (actualités scientifiques en histoire des sciences, environnement, innovations numériques, astronomie...) s’articulant autour de nombreux ateliers, expositions, conférences, projections et visites.
En Pays-de-la-Loire, les scientifiques vous proposent cette année de raconter la science et d’imaginer l’avenir, à travers trois thématiques régionales : l’égalité homme-femme, la transition énergétique, et le progrès scientifique et technique.

Lancement national de l’année des mathématiques

JPEG - 5.7 ko

Les mathématiques sont une science vivante, en explosion, omniprésente dans la société. Le CNRS, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, lance le 2 octobre 2019 l’année des mathématiques afin de montrer au grand public le visage vivant des mathématiques et de renforcer le lien entre le monde de la recherche et les enseignants du secondaire.
Retrouvez tous les évènements organisés en Bretagne et Pays de la Loire par l’IRMAR, le LAREMA, le LMBA et le LMJL.
Communiqué de presse

Peut-on concevoir des plastiques écoresponsables ?

JPEG - 8.2 ko

360 millions de tonnes ! C’est la quantité de plastiques produits dans le monde cette année. Aujourd’hui, leur devenir dans l’environnement et leur influence sur notre santé posent un immense défi à l’humanité. Comme l’expliquent les chimistes Sophie Guillaume de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (ISCR) et Jean-François Gérard dans ce billet, la recherche française réfléchit à des solutions, relatives aussi bien à leur recyclage qu’à leur production.
CNRS Le Journal

Le GIEC adopte le Rapport Spécial sur l’Océan et la Cryosphère dans le contexte du changement climatique

JPEG - 5.3 ko

L’Océan sera soit l’accélérateur du changement climatique, soit le socle de notre résilience.
Ce 25 septembre, à Monaco, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) publie un Rapport Spécial sur l’Océan et la Cryosphère dans le contexte du changement climatique. De façon inédite dans l’histoire du GIEC, l’océan est enfin identifié comme un enjeu majeur du changement climatique : une grande victoire pour la Plateforme Océan et Climat qui, lors de la COP 21, a soutenu très activement, aux côtés de Monaco, la France et le Chili, la nécessité que le GIEC produise ce Rapport Spécial dans le cadre de son 6ème cycle d’évaluation.
« Parler de changement climatique sans l’océan, c’est oublier le cœur-même de la machine climatique » Françoise Gaill, CNRS, Vice-Présidente de la Plateforme Océan et Climat.

De Lune à l’autre : exposition du 1er octobre au 20 décembre pour les 80 ans du CNRS

JPEG - 15.8 ko

Dans le cadre des 50 ans de la mission Apollo XI, le Laboratoire de Planétologie et Géodynamique (LPG, CNRS/Universités de Nantes et d’Angers) propose une exposition intitulée « De Lune à l’autre ». Abordant l’exploration passée, présente et future de la Lune, cette exposition sera articulée autour d’éléments visuels et d’ateliers. Un cycle de conférences sera organisé autour de l’évènement, afin de favoriser la rencontre entre les scientifiques et le grand public, ainsi que les scolaires.
Communiqué de presse

Changement climatique : les résultats des nouvelles simulations françaises

JPEG - 4.9 ko

La communauté internationale en climatologie est engagée dans un important exercice de simulations numériques du climat, passé et futur. Ses conclusions contribueront de manière majeure au premier volet du sixième rapport d’évaluation du GIEC, dont la publication est prévue en 2021. Les scientifiques français impliqués dans ce travail, notamment au CNRS, au CEA et à Météo-France, ont été les premiers à rendre leur copie et viennent de dévoiler les grandes lignes de leurs résultats. Leurs nouveaux modèles prévoient notamment un réchauffement plus important en 2100 que les versions précédentes. Ils progressent aussi dans leur description du climat à l’échelle régionale.
Le Laboratoire d’océanographie physique et spatiale (CNRS/Ifremer/IRD/UBO) fait partie des laboratoires impliqués.
Dossier de presse

La science dans l’objectif

JPEG - 9.3 ko

Organisé cette année par le CNRS avec l’Association francophone pour le savoir (Acfas), ce concours récompense des images issues de travaux de recherche dans tous les domaines scientifiques. Les prix du jury et le prix « coup de cœur » du public seront décernés lors du Forum du CNRS qui se tient du 25 au 27 octobre à Paris.
Découvrez les 20 photos lauréates du concours La preuve par l’image, avec notamment une photo d’Erwan Amice du LEMAR.
CNRS Le Journal

La composition d’un groupe d’hommes de Neandertal retracée à partir de leurs empreintes

JPEG - 5 ko

Des équipes du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et du ministère de la Culture (DRAC de Normandie) publient le 9 septembre 2019 aux PNAS les résultats de leur études de 104 empreintes néandertaliennes découvertes sur le site du Rozel, dans le département de la Manche.
Ces travaux ont notamment impliqué des équipes du Centre de recherche en archéologie, archéosciences, histoire (Univ. Rennes 1 et 2/Le Mans Univ./Univ. Nantes/CNRS/Ministère de la Culture).
Communiqué de presse

Nouveau(x) monde(s) - 7e Forum du CNRS

JPEG - 12.5 ko

À l’occasion de ses 80 ans, le CNRS organise, du 25 au 27 octobre, le 7e Forum du CNRS autour du thème Nouveau(x) Monde(s). Durant ces trois jours, plus de 30 chercheurs dont plusieurs Prix Nobel mais également artistes et auteurs se donnent rendez-vous pour un week-end exceptionnel. L’événement se tiendra à la Cité des sciences et de l’industrie et, le temps d’une soirée, à Ground Control à Paris.
Communiqué de presse

Les femelles gorilles identifient et évitent les groupes malades

JPEG - 5.4 ko

Les gorilles sont des animaux vivants en groupes sociaux dans lesquels les femelles migrent pour intégrer des « harems ». Si l’on connaissait certains facteurs déterminants leurs choix de migration, une équipe de recherche du laboratoire Ecosystèmes, biodiversité, évolution (CNRS/Univ Rennes 1) vient de montrer que les femelles étaient capables d’éviter les mâles et les congénères susceptibles de transmettre la maladie de pian, qui provoque des ulcères particulièrement visibles sur la face des animaux. En étudiant 593 gorilles pendant plus de 10 ans, les scientifiques ont observé que les femelles quittent les mâles et les groupes trop atteints pour rejoindre des groupes plus sains. Elles évitent même au maximum d’intégrer des groupes infectés. Les résultats de cette étude parue dans le numéro de septembre 2019 de la revue Ecology suggère l’apprentissage par ces animaux du caractère contagieux de la maladie et leur capacité à identifier un symptôme (la déformation de la face) comme révélateur d’une pathologie.
Alerte presse

Sciences. Bâtir de nouveaux mondes : Un ouvrage à découvrir pour les 80 ans du CNRS

JPEG - 5.4 ko

Fruit d’une aspiration partagée par de nombreuses personnalités politiques et scientifiques, le CNRS a d’emblée rassemblé hommes et femmes autour d’une même conviction, celle que l’humanité tirera profit d’une meilleure organisation de la recherche scientifique, et d’un même idéal, celui de la liberté. Depuis sa création en 1939, l’établissement s’est développé et profondément transformé. Mais une constante demeure : dans tous les domaines, les hommes et les femmes du CNRS continuent de chercher des réponses aux enjeux contemporains, à faire avancer les connaissances et à innover, tout en partageant des valeurs fortes : liberté de la recherche, travail en équipe, excellence scientifique, et diffusion de la culture scientifique comme antidote aux contre-vérités et à l’obscurantisme.
Découpé en 20 chapitres, de la liberté au changement climatique, en passant par les atomes, l’économie ou l’informatique, le livre présente autant d’invitations à explorer le monde en compagnie de grands noms de la recherche française. Confiés aux experts de chacun des domaines considérés, les 80 textes réunis dans cet ouvrage permettent de retracer le chemin parcouru et, ce faisant, esquissent aussi celui qui reste à explorer.
Aurélien Barbarit et Sandrine Jamet du LHEEA, Catherine Boyen, Susana Coelho et André Toulmond de la SBR, Eric Humler du LPG, et Yves Lagabrielle de Géosciences Rennes font partie des auteurs de cet ouvrage disponible en librairie à partir du 12 septembre 2019.
Communiqué de presse

Quand la mécanique prend le large

JPEG - 5.5 ko

Impression 3D de pièces de cargo, matériaux composites pour bateaux de course... La mécanique et l’ingénierie ont beaucoup à apporter au domaine maritime. Tour d’horizon avec Pierre-Yves Manach, directeur de l’Institut de recherche Henri-Dupuy-de-Lôme(IRDL, CNRS/ENSTA Bretagne/UBO/UBS), à l’occasion du Congrès français de mécanique qui se tient cette semaine à Brest.
CNRS Le Journal

Même les scientifiques ont des stéréotypes de genre… qui peuvent freiner la carrière des chercheuses

Nous avons beau être convaincus que les sciences ne sont pas qu’une affaire d’hommes, le concept de science demeure beaucoup plus fortement associé au masculin qu’au féminin dans les esprits. Ce biais automatique, déjà identifié dans la population générale, est aussi présent chez la plupart des scientifiques sans que les intéressés n’en aient forcément conscience. Et dans certaines conditions, il peut conduire des jurys pourtant rigoureux à défavoriser les femmes lors de concours pour la promotion de chercheurs et chercheuses. Ce sont les résultats d’une étude publiée dans la revue Nature Human Behaviour le 26 août 2019.
Communiqué de presse

Estimer la taille du noyau de Mercure

JPEG - 5.6 ko

D’une taille de 2 060 km, le noyau de Mercure est plus gros de 50 km qu’on ne le croyait jusqu’ici : c’est ce qu’ont découvert trois chercheurs du Laboratoire de planétologie et géodynamique(CNRS/Université de Nantes et d’Angers). Comment ? En étudiant les données de la sonde américaine Messenger sur le champ magnétique de la planète. En effet, lorsque le champ magnétique externe, autour de Mercure, varie sous l’influence du vent solaire, son noyau génère ce que l’on appelle une réponse induite, proportionnelle au champ externe, mais aussi à sa taille, qu’il est donc possible de déduire. Le rayon du noyau atteint ainsi 85% du rayon de la planète ! Leurs résultats, publiés début août 2019, dans Journal of Geophysical Research – Planets, lèvent ainsi un peu le voile autour de la mystérieuse Mercure, en attendant l’arrivée de la mission BepiColombo aux alentours de la planète en 2025.
Alerte presse

Des mosaïques de cultures plus complexes pour une plus grande biodiversité dans les paysages agricoles

JPEG - 6.4 ko

Des chercheurs de l’Inra et du CNRS, en collaboration avec des équipes allemandes, espagnoles, anglaises et canadiennes, ont examiné l’effet de la taille des parcelles et de la diversité des cultures sur la biodiversité des paysages agricoles. Publiés dans PNAS, leurs travaux montrent qu’augmenter la complexité de la mosaïque des cultures offre un levier d’action considérable (et largement sous-exploité) pour conserver et restaurer la biodiversité des paysages agricoles tout en maintenant les surfaces de production agricole.
Cette étude a été réalisée, dans le cadre du projet FarmLand financé par le programme Biodiversa, par notamment des chercheurs du laboratoire Écosystèmes, biodiversité, évolution (ECOBIO, OSUR, CNRS/Université Rennes 1).
Communiqué de presse

Exploiter les marées vertes grâce à une bactérie marine

JPEG - 5.1 ko

L’ulvane est le principal composant des ulves, la « laitue de mer » responsable des marées vertes. Des chercheurs de la Station biologique de Roscoff (CNRS/Sorbonne Université), et leurs collègues allemands et autrichiens, ont identifié une bactérie marine dont le système enzymatique permet de décomposer l’ulvane en source d’énergie ou en molécules d’intérêt pour l’agro-alimentaire ou les cosmétiques. Douze enzymes ont ainsi été découvertes et elles constituent autant d’outils pouvant transformer ce polysaccharide sous-exploité en une ressource renouvelable. Ces travaux sont publiés le 8 juillet 2019 dans Nature Chemical Biology.
Communiqué de presse

« Ceux qui cherchent la mer » : une exposition photographique tout l’été au cœur de Roscoff

JPEG - 15.3 ko

A l’occasion des 80 ans du CNRS, la Station Biologique de Roscoff remonte le temps. L’Exposition « ceux qui cherchent la mer » propose, en clin d’œil au passé, une série de portraits réalisée avec une chambre photographique datant de l’époque de la création de la station marine de Roscoff (1872). A côté des photos noir et blanc « à l’ancienne », les clichés en couleur pris dans les laboratoires et sur le terrain sont une invitation à découvrir ces hommes et ces femmes qui font aujourd’hui de la pointe nord du Finistère une terre de science.
Communiqué de presse


filet
Délégation Bretagne et Pays de la Loire
Parc Alcyone - CS 26936 - 1, rue André et Yvonne Meynier - 35069 RENNES CEDEX
Tél : 02 99 28 68 68

Rechercher


sur le site de la délégation
Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Accueil Imprimer Contact Crédits Plan d'accès Plan du site