Le CNRS
 
 

Lancement du projet de création de l’Institut d’Acoustique – Graduate School, l’Ecole Universitaire de Recherche de l’Université du Mans

JPEG - 12.8 koEn octobre 2017 le projet Institut d’Acoustique – Graduate School a été retenu dans le cadre de la 1ère vague de l’appel à projet du Programme d’investissement d’avenir (PIA3) sur le volet « Ecole Universitaire de Recherche ». L’ambition de l’Institut d’Acoustique - Graduate School porté par le Mans Université et le CNRS est de devenir un centre international de référence pour la recherche et la formation dans le domaine de l’acoustique. Cette ambition s’appuie sur le haut niveau de formation, de recherche et d’innovation menées depuis de nombreuses années à l’Université du Mans dans le domaine de l’acoustique. La qualité des formations, des projets de recherche, de l’environnement de travail, la forte ouverture à l’international ainsi que les synergies avec le monde socio-économique national et du territoire, sont au cœur de la stratégie du projet.
Le conventionnement avec l’Agence National de Recherche (ANR) a eu lieu le 19 septembre pour 10 ans.
Dossier de presse

Protéger la biodiversité : un manque de décisions politiques et non de connaissances scientifiques

JPEG - 4.7 koEn quinze ans, presque 13 000 articles de recherche ont été publiés dans les principales revues dédiées aux sciences de la conservation. Pourtant, la biodiversité reste menacée partout dans le monde. Vincent Devictor, et Laurent Godet du laboratoire Littoral, environnement, géomatique, télédétection, deux chercheurs CNRS se sont penchés sur ce paradoxe inquiétant en décortiquant cette riche littérature. Selon eux, l’un des obstacles majeurs serait la recherche constante d’arbitrages plus favorables aux activités humaines qu’à la protection de la nature. Cette étude est publiée le 10 septembre dans Trends in Ecology and Evolution.
Communiqué de presse
Interview de Laurent Godet dans CNRS Le Journal

DINAMIX, projet porté par Jean-Nicolas Dumez du laboratoire CEISAM(CNRS/Univ.Nantes) a été retenu par le conseil européen de la recherche (ERC European Research Council) dans la catégorie Starting Grant

JPEG - 5 koLe projet DINAMIX (Real-time diffusion NMR analysis of mixtures) s’intéresse à l’analyse de mélanges de molécules en solution, lorsque ceux-ci évoluent dans le temps. Nombre d‘échantillons sont constitués d’un mélange d’une grande diversité de molécules. Bien que de puissantes méthodes analytiques soient disponibles pour l’analyse de tels mélanges lorsqu’il sont à l’équilibre (c’est à dire que leur composition n’évolue pas dans le temps), c’est beaucoup moins vrai dans le cas des mélanges hors-équilibre, qui évoluent dans le temps, par exemple sous l’effet d’une réaction chimique. Or la compréhension et la maitrise de ces réactions passent par une description précise de la composition moléculaire en fonction du temps.
Communiqué de presse

Les années 2018 à 2022 devraient être anormalement chaudes

JPEG - 8.1 koAvec la vague de chaleur mondiale de cet été, 2018 sera une année particulièrement chaude. Les années suivantes le seront aussi, si l’on en croit une étude dirigée par Florian Sévellec, chercheur CNRS au Laboratoire d’océanographie physique et spatiale (CNRS/Ifremer/IRD/UBO) et à l’Université de Southampton, publiée le 14 août 2018 dans Nature Communications. Grâce à une nouvelle méthode, il montre qu’à l’échelle du globe la période 2018-2022 risque d’être encore plus chaude que ce que laissait présager le réchauffement climatique en cours.
Communiqué de presse

Enquête en eaux froides

JPEG - 4 koAu Groenland, des chercheurs français et québécois traquent les impacts du changement climatique. Leurs « indics » ? Certains animaux marins comme les bivalves, mollusques à coquille, dont la croissance peut être perturbée par les modifications du climat. Chercheurs et plongeurs, rompus aux conditions extrêmes de l’Arctique, collaborent au sein du laboratoire international associé BeBEST, afin de prélever différents spécimens dans les fonds marins pour les étudier. Cap sur la station marine de Daneborg.
CNRS Le Journal

i-Lab 2018 : plus de 40 % de lauréats CNRS

JPEG - 12 koLa 20e édition du concours national i-Lab d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes a dévoilé ses lauréats le 5 juillet 2018. Sur les 64 projets récompensés, 27 sont directement liés au CNRS et parmi eux, 11 Grands prix. Deux projets issus des laboratoires bretons sont lauréats :

  • Benoit Le Bras – BIALTIS : matériau à mémoire de forme sans nickel pour des applications biomédicales. (Institut des sciences chimiques de Rennes)
  • Alexander Pelov – Acklio IOT : méthode innovante de compression/décompression des en-têtes IP/UPP pour des objets connectés via un réseau radio longue portée. (Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires).

    Dossier de presse

Jusqu’où utiliser l’imagerie cérébrale en justice ?

JPEG - 7.4 koL’imagerie cérébrale donne accès à de nouvelles informations potentiellement utilisables en justice. Il faut toutefois prendre garde à ne pas les surinterpréter. La loi de bioéthique du 7 juillet 2011 contient déjà quelques garde-fous, mais selon Sonia Desmoulin-Canselier du laboratoire Droit et changement social (DCS), des améliorations pourraient y être apportées.
CNRS Le Journal

Un LHC haute luminosité d’ici 10 ans au Cern

JPEG - 14.4 koUn nouveau chantier s’ouvre aujourd’hui, vendredi 15 juin 2018, au LHC, le grand collisionneur de hadrons. Initié en 2011, ce projet vise à mettre en service d’ici à 2026 un LHC haute luminosité (HL-LHC) qui permettra d’augmenter le nombre de collisions protons-protons et de récolter davantage de données. La France contribue de manière importante à ce projet (à hauteur de 180 millions d’euros, masse salariale incluse). Les équipes du CNRS et du CEA participent en particulier à la recherche et aux développements technologiques sur les aimants supraconducteurs ainsi qu’à la jouvence des détecteurs et de l’accélérateur. Côté français, ce sont ainsi plus de 400 scientifiques qui accompagnent le renouveau du plus grand et du plus puissant collisionneur de particules au monde.
Le Laboratoire de physique subatomique et des technologies associées de Nantes fait partie des laboratoires impliqués dans le LHC.
Communiqué de presse

Camille Vautier : troisième prix du jury Finale Nationale MT180

Quatrième à monter sur la scène du Théâtre national de Toulouse pour présenter son sujet de thèse " Prédiction de la pollution de l’eau aux nitrates à partir de mesures en ruisseaux ", Camille Vautier, doctorante à Géosciences Rennes, a remporté le troisième prix du jury de la finale nationale MT180, en présence de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Revivez sa prestation


filet
Délégation Bretagne et Pays de la Loire
Parc Alcyone - CS 26936 - 1, rue André et Yvonne Meynier - 35069 RENNES CEDEX
Tél : 02 99 28 68 68

Rechercher


sur le site de la délégation
Le CNRS Annuaires Mots-Clefs du CNRS Autres sites Accueil Accueil Imprimer Contact Crédits Plan d'accès Plan du site