Le CNRS
   A la Une > Laboratoires > En direct des labos bretons et ligériens

En direct des labos bretons et ligériens

Découvrez les résultats marquants les plus récents issus des laboratoires bretons et ligériens

Comment les bactéries marines se nourrissent des polysaccharides sulfatés des algues rouges


JPEG - 31.1 ko
Les algues rouges, comme les animaux, produisent des polysaccharides sulfatés qui sont les composants majoritaires de leur matrice extracellulaire. Ces polymères complexes, nommés carraghénanes, ont des propriétés rhéologiques et biologiques uniques et sont notamment utilisés comme gélifiants dans l’industrie. Un consortium international, coordonné par la Station Biologique de Roscoff, et impliquant des chercheurs de l’INRA, du Génoscope-CEA et des universités de Milwaukee (USA) et d’Australie Occidentale, a décrypté la voie complète d’utilisation des carraghénanes par les bactéries marines. Cette étude publiée le 22 novembre 2017 la revue Nature Communications, permet de mieux comprendre les mécanismes moléculaires par lesquels ces microorganismes recyclent la matière organique dans les écosystèmes côtiers et constitue une avancée majeure pour la biotechnologie bleue et la valorisation de la biomasse algale.
En direct des labos
30/11/2017

Suivre la dynamique ultrarapide d’état magnétique grâce à un laser à rayons X


JPEG - 10.3 ko
Pour la première fois, un consortium international, dont l’Institut de physique de Rennes, est parvenu à suivre en temps réel à l’échelle de la femtoseconde, la réorganisation structurale d’un complexe métallique durant une transition magnétique photo-induite. Cela a été permis par le développement de sources de rayons X intenses et cohérentes aux temps courts.
En direct des labos
28/11/2017

Une cause commune à l’hypertension et à l’athérosclérose identifiée


JPEG - 17.3 ko
L’hypertension artérielle favorise l’athérosclérose et ses conséquences telles que l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral. L’équipe de Gervaise Loirand à l’Institut du thorax vient de démontrer que l’activation de la protéine Arhgef1 est une cause commune à l’hypertension et à l’athérosclérose. Arhgef1 permet l’adhésion des leucocytes à l’endothélium et leur infiltration dans la paroi vasculaire, étape clé de l’athérogenèse. Cette étude a été publiée le 13 novembre 2017 dans la revue The Journal of Clinical Investigation.
En direct des labos
27/11/2017

Comment les cyclones tropicaux déforment la croûte terrestre


PNG - 6.9 ko
Des chercheurs de Géosciences Rennes (OSUR, CNRS / Université de Rennes 1), de l’Institut des sciences de la Terre de Taipei (Academia Sinica, Taiwan) et de l’Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS/EOST, CNRS / Université de Strasbourg) ont montré que les cyclones déformaient significativement la croûte terrestre. Les dépressions atmosphériques et les pluies torrentielles qui les accompagnent conduiraient en effet respectivement à une dilatation et à une contraction de la croûte terrestre que les chercheurs ont pu quantifier. Ces résultats illustrent les profondes interactions qui lient les enveloppes fluides et la Terre solide et posent la question de l’influence potentielle des évènements météorologiques extrêmes sur l’activité sismique des régions tropicales.
En direct des labos
24/11/2017

Quand les océans chuchotent aux aquifères


JPEG - 8.9 ko
Une étude réalisée par des chercheurs issus de l’Observatoire royal de Belgique, du laboratoire Géosciences Rennes (OSUR, CNRS / Université Rennes 1), de l’Institut des sciences de la Terre (ISTerre/OSUG, CNRS / UGA / IRD / IFSTTAR / USMB) et de l’Institut fédéral allemand des géosciences (Allemagne) montre le fort potentiel des méthodes de bruit sismique pour ausculter en continu les stocks d’eau dans les milieux souterrains à partir d’observations de surface. L’étude s’appuie sur un jeu de données exceptionnel, consistant en 30 années d’observations sismiques continues, enregistrées avec les mêmes capteurs en Allemagne.
En direct des labos
23/11/2017

Un futur satellite pour mesurer les courants marins et les vagues ?


JPEG - 9.1 ko
L’Agence spatiale européenne vient d’annoncer sa sélection pour le "Earth Explorer" numéro 9 : parmi les deux finalistes figure le projet de satellite "SKIM" visant à mesurer les courants marins et les vague à l’aide d’une nouvelle méthode de mesure par radar Doppler. Ce projet est proposé par une équipe internationale : menée par leLaboratoire d’océanographie physique et spatiale (LOPS/IUEM, CNRS / UBO / Ifremer / IRD), cette équipe fédère des chercheurs issus de 30 centres de recherche dans le monde et les équipes de Thales alenia space d’utiliser. Le lancement est programmé pour 20http://www.dr17.cnrs.fr/ecrire/?exec=article&id_article=10025.
En direct des labos
16/11/2017

Des sources hydrothermales chauffent l’océan d’Encelade


JPEG - 5.5 ko
Encelade est une lune de Saturne d’à peine plus de 500 km de diamètre qui, malgré sa taille, présente une activité exceptionnelle et abrite un océan sous sa croûte glacée. Une nouvelle étude pilotée par le Laboratoire de Planétologie et Géodynamique, unité mixte de recherche du CNRS et des universités de Nantes et d’Angers, indique que la dissipation des marées de Saturne au sein du noyau poreux d’Encelade, mélange de roches et d’eau liquide, pourrait fournir suffisamment de chaleur pour engendrer une activité hydrothermale. Une telle activité, possiblement stable pendant des milliards d’années, accroît encore le statut de monde potentiellement habitable de cette lune lointaine. L’article est publié le 6 novembre 2017 dans Nature Astronomy.
En direct des labos
06/11/2017

Premières lumières du détecteur à neutrino KM3NeT/ORCA


JPEG - 4.4 ko
Le 22 septembre 2017, après deux jours d’opération en mer, la première ligne de détection d’ORCA (Oscillation Research with Cosmics in the Abyss) a été mise en service. Il s’agit là d’une étape clef pour le programme scientifique et technologique de la collaboration internationale KM3NeT (Cubic Kilometer Neutrino Telescope) impliquant quatre laboratoires, dont Subatech. Le détecteur KM3NeT est un télescope à neutrinos de seconde génération installé dans les abysses de la Méditerranée.
En direct des labos
27/10/2017

HOT dogs : Human Orthologous Translocations in dogs. Des fusions de gènes identiques dans des cancers humains et canins révélées


JPEG - 20.1 ko
L’équipe de Catherine André à l’Institut de génétique et développement de Rennes, identifie et caractérise pour la première fois des translocations chromosomiques induisant des fusions de gènes, qui entraînent la surexpression d’oncogènes chez le chien, similaires à celles identifiées chez l’homme dans les cancers correspondants. Cette étude qui dévoile des processus tumoraux partagés entre l’homme et le chien et permet d’envisager des approches thérapeutiques communes en médecine vétérinaire et humaine, a été publiée le 7 septembre 2017 dans la revue Cancer Research.
En direct des labos
27/10/2017

Traitement des eaux usées en zones humides artificielles : vers une sélection des espèces végétales adaptées pour la métaremédiation


JPEG - 14.9 ko
Une équipe dirigée par Abdelhak El Amrani (ECOBIO) en collaboration avec des chercheurs américains publie en octobre 2017 dans la revue Journal of Environmental Management un article fondé sur huit ans d’étude en site pilote (Temacine, Algérie). L’objectif était d’améliorer le traitement et la réutilisation des eaux usées des zones humides artificielles en utilisant les plantes et le microbiome de leur rhizosphère (définie comme la zone située à proximité des racines). Ces huit ans d’étude révèlent que les monocotylédones ont été sélectionnées au cours de l’évolution pour supporter de fortes pollutions en zone humide en comparaison aux dicotylédones. Ces résultats trouvent des applications en métaremédiation.
En direct des labos
12/10/2017

Médicament anti-apeline : l’appel au secours des tumeurs du cerveau


JPEG - 14.8 ko
Le glioblastome est une tumeur du cerveau incurable avec une survie médiane de 15 mois. Une nouvelle approche propose de cibler les cellules souches tumorales qui sont logées au sein d’une niche vasculaire en interaction étroite avec l’endothélium cérébral. L’équipe de Julie Gavard au Centre de recherche en cancérologie et immunologie de Nantes-Angers, révèle le rôle essentiel de l’apeline, une petite protéine produite par l’endothélium, dans le maintien des propriétés de ces cellules in vitro et dans la progression tumorale in vivo. Cette étude a été publiée le 3 octobre 2017 dans la revue Brain.
En direct des labos
06/10/2017

L’impact des El Niño extrêmes sur le transport sédimentaire dans les Andes péruviennes occidentales


JPEG - 8.7 ko
Une équipe franco-péruvienne, comprenant des chercheurs de l’Institut des géosciences de l’environnement (IGE/OSUG, CNRS / IRD / UGA) / INPG), du laboratoire Géosciences Rennes (Géosciences Rennes/OSUR, CNRS / Université Rennes 1) et du laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET/OMP, UPS / CNRS / IRD / CNES / BRGM), vient de montrer que l’érosion des Andes occidentales proches de l’Équateur est induite, pour l’essentiel, par les événements El Niño extrêmes. Dans ce contexte, quel sera l’impact du changement climatique ? La question est à l’étude.
En direct des labos
05/10/2017

Des ressorts fluorescents pour mesurer un gradient de force dans les protéines


JPEG - 22.2 ko
Parvenir à insérer des ressorts fluorescents microscopiques parmi les chaînons d’une protéine, mesurer simultanément, dans des cellules vivantes, les forces mécaniques infimes s’exerçant sur deux types de ces ressorts et mettre ainsi en évidence un subtil gradient de forces au sein même de la protéine : c’est le résultat qu’ont obtenu des chercheurs de l’Institut de génétique et développement de Rennes, en collaboration avec une équipe de l’Institut Max Planck de biochimie (Allemagne) en utilisant une nouvelle méthode d’imagerie. Cette étude a été publiée le 18 septembre 2017 dans la revue Nature Methods.
En direct des labos
03/10/2017

Un équilibre mitochondrial subtil indispensable à la vision


JPEG - 18.2 ko
Les neuropathies optiques héréditaires sont des maladies mitochondriales cécitantes, liées à la dégénérescence des nerfs optiques. Des chercheurs de l’Institut MitoVasc et de l’Institut Imagine, identifient avec leurs collaborateurs 3 familles françaises atteintes de cette maladie avec des mutations dans le gène DNM1L. Cette découverte est très surprenante car la fonction de DNM1L est diamétralement opposée à celle d’OPA1, le gène majeur de cette pathologie dont ils avaient caractérisé les premières mutations en 2000. En effet, DNM1L est impliqué dans la fission des mitochondries alors qu’OPA1 intervient dans leur fusion. L’équilibre subtil entre ces deux forces de fusion et de fission est donc un élément clé de la physiologie du nerf optique. Cette étude a été publiée le 23 septembre 2017 dans la revue Brain.
En direct des labos
02/10/2017

L’océan à découvert


JPEG - 26.1 ko
Il couvre 70 % de la surface du globe, régule en grande partie le climat de la Terre et abrite une multitude d’espèces dont de très nombreuses sont encore à découvrir. L’océan joue un rôle majeur dans le fonctionnement de la vie sur Terre. Avec le changement global, ont émergé de multiples enjeux dont les conséquences à venir engagent toute l’humanité. Il s’agit dans ce livre de mieux comprendre ce qu’est l’océan, dans toute son étendue, sa profondeur et sa complexité, tant du point de vue physique que biologique, de ses interactions que de ses dynamiques.
Avec 130 articles, ce recueil écrit par plus de 160 chercheurs et spécialistes, dont 24 issus de nos laboratoires bretons, est un ouvrage de référence. Il vient éclairer les enjeux actuels liés aux océans et se positionne dans les objectifs du développement durable de l’ONU.
Catherine Boyen du Laboratoire de Biologie intégrative des modèles marins, Chantal Cahu du Laboratoire des sciences de l’environnement marin et Françoise Gourmelon du laboratoire Littoral - Environnement - Télédétection - Géomatique font partie du comité éditorial.

Liste des 24 contributeurs issus de nos laboratoires

  • Adaptation et diversité en milieu marin (AD2M) : Laurent Garczarek , Christophe Lejeusne, Frédéric Partensky et Frédérique Viard
  • Aménagement des Usages des Ressources et des Espaces marins et littoraux (AMURE) : Bleuenn Guilloux, Mathilde Jacquot, Emmanuelle Quillérou et Olivier Thébaud
  • Géosciences Rennes : Yves Lagabrielle
  • Institut polaire français Paul-Emile Victor (IPEV) : Yves Frénot
  • Laboratoire de Biologie intégrative des modèles marin (LBI2M) : Catherine Boyen
  • Laboratoire des sciences de l’environnement marin (LEMAR) : Marie Bonnin, Chantal Cahu, Laurent Chauvaud, Fanny Chenillat, Jennifer Coston-Guarini, Camille Mazé, Laurent Mémery, Philippe Pondaven, Olivier Ragueneau et Pascal Rivière
  • Laboratoire d’Océanographie Physique et Spatiale (LOPS) : Bertrand Chapron
  • Littoral - Environnement - Télédétection - Géomatique (LETG) : Françoise Gourmelon et Iwann Le Berre

En direct des labos
25/09/2017

Les rivières digèrent les glissements de terrain plus vite qu’on ne le pensait


JPEG - 7.2 ko
Les dépôts massifs de sédiments issus des glissements de terrain déclenchés par les séismes pourraient être évacués par les rivières en seulement quelques dizaines d’années, au lieu de quelques siècles comme on l’estimait jusqu’ici. C’est le rétrécissement dynamique des rivières lorsqu’elles incisent ces dépôts sédimentaires qui accélèrerait considérablement leur évacuation, selon des chercheurs du laboratoire Géosciences Rennes (CNRS/Université de Rennes 1). Ce résultat, publié le 14 août 2017 dans Nature Science, enrichit notre compréhension de l’impact des événements extrêmes sur l’évolution des paysages tout en offrant des informations essentielles pour gérer les conséquences des catastrophes naturelles.
En direct des labos
11/09/2017

Des forages dans une structure d’impact : Une première en France à Rochechouart


PNG - 17.2 ko
La première campagne de forages scientifiques dans l’unique structure d’impact en France a débuté le 5 septembre 2017 à Rochechouart. Situés en Charente en Haute Vienne, au coeur de la Réserve Naturelle Nationale de l’Astroblème de Rochechouart-Chassenon, ces forages auront pour mission d’extraire les traces passées d’un impact entre la Terre et un astéroïde de 1 km, voici 200 millions d’années. Plusieurs forages jusqu’à une profondeur de 150 mètres seront réalisés pendant 2 à 3 mois sur huit sites de la réserve. Pour que les scientifiques se saisissent pleinement de la richesse offerte par cette campagne de forage, le Centre International de la Recherche sur les impacts et sur Rochechouart (CIRIR) a été créé en 2016 et pilotera ces explorations en assurant l’interface avec la recherche internationale. D’ores et déjà, une soixantaine de chercheurs d’une douzaine de nationalités, notamment du Laboratoire de Planétologie et Géodynamique, est associée au CIRIR pour l’exploitation de ces données. L’enjeu est bien d’instituer le site de l’Astroblème comme un laboratoire naturel au bénéfice de la recherche nationale et internationale.
En direct des labos
11/09/2017

Langues et Langage


JPEG - 2.7 ko
« Notre époque est, dans l’histoire, celle à laquelle les langues disparaissent le plus vite. Même les linguistes les plus “optimistes-réalistes” estiment que la moitié des langues parlées actuellement auront disparu ou du moins ne seront plus apprises par les enfants dans un siècle. Les chercheurs « pessimistes mais réalistes » estiment, quant à eux, que seuls 10 % des langues orales actuelles (voire 5 %, c’est-à-dire 300 langues) subsisteront comme langues vivantes non menacées en l’an 2100. ».
La diversité linguistique soulève de vifs débats, dont témoignent les articles de ce dossier. Quelles en sont les sources et les limites ? Comment les langues naissent-elles, comment expliquer leur évolution et la diversification des langues, parlées ou signées ? La variation linguistique est-elle illimitée et aléatoire, ou bien limitée et contrainte et ainsi prédictible ?
Suite de l’Article de Sabrina Bendjaballah du Laboratoire de linguistique de Nantes dans la lettre de l’INSHS
24/07/2017

VR2Planets : la réalité virtuelle au service des géosciences et de l’éducation


JPEG - 4.9 ko

Des chercheurs du Laboratoire de planétologie et géodynamique ont créé un système de réalité virtuelle pour explorer la surface des planètes. La start-up Vr2Planets, fondée en octobre 2016 pour valoriser ce nouveau système, propose ainsi, entre autres applications sociétales, des outils de visualisation immersive aux laboratoires, aux agences spatiales et pour des applications ludiques ou éducatives.
CNRS Innovation
20/07/2017

L’IRT Jules Verne et le CNRS font sortir les robots parallèles à câbles du laboratoire


JPEG - 5.8 ko
>Stratégie de conception, calcul des espaces de travail, algorithmes de commande... la collaboration étroite entre des chercheurs CNRS et l’équipe Robotique de l’IRT Jules Verne débouche sur de nombreuses solutions industrielles, notamment pour les robots parallèles à câbles, destinés à la manipulation de grandes pièces pour l’aéronautique et la construction navale.
CNRS Innovation
20/07/2017

La campagne océanographique GARANTI de mai à juin 2017


PNG - 8.9 ko
A la recherche des terres disparues ayant facilité la migration d’espèces entre les Amériques à travers l’espace ouvert des Caraïbes, il y a plusieurs dizaines de millions d’années.
La campagne GARANTI a rassemblé des chercheurs et des moyens des laboratoires, notamment le Laboratoire Géosciences Océan.
En direct des labos
13/07/2017

Un nouveau système microfluidique pour une meilleure combustion et moins de pollution


JPEG - 2.4 ko
Des chercheurs du Laboratoire de génie des procédés - environnement - agroalimentaire (Gepea) et du Laboratoire de thermique et énergie de Nantes (LTEN) ont mis au point un procédé de fabrication d’émulsions en ligne et sans surfactant3, pour alimenter en carburant des chaudières industrielles et des moteurs. Ce projet a bénéficié du soutien du programme de prématuration du CNRS.
CNRS Innovation
15/06/2017

La physique de l’upwelling sénégalais scrutée numériquement pour mieux appréhender le fonctionnement de l’écosystème local


JPEG - 7.9 ko
La modélisation numérique océanique fournit des informations essentielles sur la manière dont les courants marins façonnent le fonctionnement des écosystèmes côtiers. Elle permet d’identifier et comprendre les processus physiques importants, de mieux les observer et, de plus en plus, de fournir des guides utiles à la gestion intégrée de l’environnement marin et des pêches. L’étude menée par une collaboration internationale, dont le Laboratoire d’océanographie physique et spatiale et le Laboratoire des sciences de l’environnement marin, révèle la physique d’une zone écologiquement clé de l’océan côtier ouest-africain. Cette zone, le plateau continental sénégalais au sud de Dakar, est bien connue pour sa pêche artisanale et ses études halieutiques, mais ses courants restaient mal compris. Cette étude introduit le concept de “low enrichment - high retention upwelling” pour caractériser la dynamique du plateau sud-sénégalais. L’enrichissement par les remontées d’eaux dues aux vents dominants (phénomène d’upwelling) y est faible en comparaison des prédictions théoriques. Mais la circulation des masses d’eau est en retour particulièrement favorable à une bonne rétention côtière des œufs et larves de nombreuses espèces marines se reproduisant dans cette zone. Cette étude contribue à éclairer l’importance écologique de l’océan côtier sud-sénégalais qui, mieux comprise, pourra être mieux prise en compte.
En direct des labos
08/06/2017

Quand la déformation stocke l’eau dans les profondeurs de la terre


JPEG - 5.2 ko
En tant que composant caractéristique de la planète terre, l’eau participe à de nombreux processus géologiques tels que la fusion partielle, les minéralisations et le déclenchement des séismes. C’est pourquoi il est fondamental de comprendre les mécanismes de concentration - ou de distribution - des fluides aqueux au sein de la terre solide. A faible profondeur (< 10 km), il est maintenant admis que les failles conditionnent la circulation des fluides, soit en fournissant un réseau de conduits hydriques, soit par pompage sismique. Mais au-delà, l’augmentation de température implique une déformation ductile (ou plastique) des roches, rendant la présence de failles très peu probable. Dans ces conditions, les zones d’intense déformation ductile, ou bandes de cisaillement, sont pressenties comme acteur principal de la concentration des fluides. Pour autant, un tel processus de concentration n’a été jusque là identifié que dans la croûte moyenne ou profonde, et les mécanismes impliqués restent encore aujourd’hui très débattus et mal compris.
Plusieurs scientifiques de divers laboratoires français dont Géosciences Rennes, ainsi que de l’entreprise Bruker ont contribué à cette étude.
En direct des labos
08/06/2017

Comment un matériau poreux peut-il trier les gaz ?

JPEG - 3.7 ko
Des chercheurs de l’Institut de physique de Rennes ont utilisé une méthode combinant simulations de type dynamique moléculaire et Monte Carlo pour démontrer que le processus de respiration dans la MIL-53(Cr) pouvait être induit par un champ électrique. Par ailleurs, en présence de CO2 et CH4, ces chercheurs ont montré que le MIL-53(Cr), en présence de ce champ électrique, pouvait maintenir sa forme fermée durant l’adsorption de ces gaz, entrainant une séparation complète de CO2 par exclusion du CH4, trop volumineux pour rester dans les pores. Cette respiration électriquement stimulable fournit ainsi les bases de nouvelles applications dans les technologies de séparation et d’adsorption de gaz à l’aide de ces matériaux poreux.
Ces travaux sont publiés dans la revue ACS Central Science.
En direct des labos
18/05/2017

Les sols vitrifiés du désert d’Atacama (Chili) : des traceurs d’incendies naturels à la fin du Pleistocène

JPEG - 8.6 ko

En 2012, le Service Géologique Chilien (SERNAGEOMIN) a découvert des sols vitrifiés présents de manière discontinue sur de grandes étendues (une bande longitudinale de plus de 70km de longueur) dans la région de Pica au nord du désert d’Atacama, l’une des régions les plus arides de la planète. Une étude pluridisciplinaire menée par une équipe française impliquant Géoscience Rennes, le CEREGE, le LPG, l’IPAG en collaboration avec des chercheurs chiliens a démontré que ces verres se sont formés lors d’incendies dans des sols enrichis en matière organique et en plantes silicifiées.
En direct des labos
15/05/2017

Un nouvel outil susceptible de neutraliser sur site une attaque chimique

JPEG - 4 ko

Dans le cadre de l’appel « Attentats Recherche » du CNRS, le laboratoire COBRA et le laboratoire CEISAM ont développé un système permettant une neutralisation rapide et efficace d’un simulant de « gaz moutarde » par un dispositif mobile en flux continu. L’évolution de la réaction de neutralisation peut être suivie en direct avec un spectromètre RMN de paillasse permettant un ajustement en temps réel. Ce dispositif de neutralisation compact peut être transporté dans un véhicule et être déployé par les forces d’intervention directement sur site. Ce travail fait l’objet d’un article dans la revue Angew. Chem. Int. Ed.
En direct des labos
09/05/2017

A la recherche d’anciens ponts terrestres ayant facilité la migration d’espèces entre les Amériques à travers l’espace ouvert des Caraïbes il y a plus de 5 millions d’années

PNG - 17.4 ko

Du 6 mai au 25 juin 2017, une trentaine de scientifiques embarqueront de Pointe-à-Pitre à bord du navire océanographique de l’IFREMER, L’Atalante, pour explorer le secteur situé à l’ouest de l’archipel des Petites Antilles depuis les Iles Vierges au nord jusqu’à Grenade au sud. La zone couverte s’étend sur 700 km de latitude et 300 km de longitude. Elle couvre un domaine sous-marin qui comprend un haut-fond allongé appelé Ride d’Aves et le Bassin de Grenade plus profond. La campagne GARANTI, dirigée par deux membres du laboratoire Géosciences Montpellier, rassemble de nombreux chercheur.es et ingénieur.es de ce laboratoire ainsi que des laboratoires partenaires, notamment le Laboratoire Géosciences Océan.
En direct des labos
03/05/2017

Des flippers de taille infinie

JPEG - 8.7 ko

Comment se comporte la somme gagnée au flipper ? Comment modéliser mathématiquement un flipper de taille infinie ? Il s’agit en fait d’un système dynamique chaotique, non sans lien avec les modèles de théorie cinétique des gaz. Un résultat récent de Françoise Pène du Laboratoire de Mathématiques de Bretagne Atlantique et de Damien Thomine traite du cas des billards infinis.
En direct des labos
25/04/2017

Un nouveau neurone artificiel mono-composant

JPEG - 4.3 ko

Des chercheurs de l’Institut des matériaux Jean Rouxel et du Laboratoire de physique des solides ont réalisé le premier neurone artificiel monocomposant. Celui-ci utilise une propriété inédite d’une grande classe de matériaux, les isolants de Mott. Un pas de plus vers la conception du « cerveau artificiel ». Ces travaux sont publiés dans la revue Advanced Functional Materials.

En direct des labos
25/04/2017

La photoconversion « boostée » par un mélange énantiopur

JPEG - 4.2 ko

C’est une avancée prometteuse pour le photovoltaïque organique, cette source d’énergie renouvelable en plein essor. Dans le cadre d’un travail collaboratif, des chercheurs du Laboratoire MOLTECH-Anjouet de l’Institut des sciences chimiques de Rennes sont parvenus à augmenter significativement la performance des cellules photovoltaïques organiques. Et ce, en changeant… la disposition de certaines molécules. Ces travaux sont parus dans la revue Chemistry –A European Journal.

En direct des labos
24/04/2017

Vers une connaissance améliorée de la répartition et du mouvement saisonnier des glissements de terrain

JPEG - 6.2 ko

Afin de quantifier finement la distribution spatio-temporelle des glissements de terrain, des chercheurs de l’Institut de physique du globe de Strasbourg, du Laboratoire image ville environnement et du laboratoire Géosciences Océan viennent de développer une technique innovante d’analyse de séries temporelles d’images satellitaires optiques. Grace à cette technique qui permet de détecter les terrains en mouvement et de quantifier précisément leurs déplacements, il devrait désormais être possible de concevoir des catalogues d’événements gravitaires, d’analyser finement les relations de ces derniers avec les précipitations efficaces et d’estimer certaines de leurs propriétés dynamiques.
En direct des labos
19/04/2017

L’atome : ultime étape dans la miniaturisation du stockage de l’information

JPEG - 5.2 ko

Le traitement et le stockage de l’information numérique exigent une miniaturisation de plus en plus poussée des composants, jusqu’à l’échelle de la molécule voire de l’atome, plus petit grain de matière connu. La littérature récente regorge de « molécules aimants » susceptibles de présenter deux états magnétiques « 0 » et « 1 », et de passer de l’un à l’autre. Ces molécules sont donc susceptibles de stocker une information binaire. Cependant, pour en faire des objets utilisables, il est nécessaire de les déposer sur une surface pour les séparer les unes des autre et ainsi stocker une information dans chacune d’elles. Cette étape pose de nombreux problèmes : stabilité chimique, évolution géométrique de l’objet, interaction molécule/surface, etc… Des chercheurs de l’Institut des sciences chimiques de Rennes, du Collège de France, de l’Ecole normale supérieure de Lyon, de l’Eidgenössische Technische Hochschule Zürich (ETH), du Paul Scherrer Institute et du Lawrence Berkeley National Laboratory, proposent une synthèse originale qui permet de s’affranchir de ces problèmes.

Ce travail fait l’objet d’une publication dans la revue ACS Central Science.
En direct des labos
29/03/2017

L’efficacité des pérovskites dans le photovoltaïque n’est pas un hasard

JPEG - 6.1 ko

En quelques années, les pérovskites ont révolutionné le paysage des cellules photovoltaïques. En effet, ces semiconducteurs présentent des rendements de photo-conversion particulièrement compétitifs. D’où l’importance de comprendre le transport des charges électriques et des flux d’énergie dans ces matériaux pour pouvoir envisager de nouveaux dispositifs encore plus performants. Des chercheurs de l’Institut des sciences chimiques de Rennes et du Laboratoire Fonctions optiques pour les technologies de l’information, en collaboration avec des équipes américaines (Los Alamos, Northwestern, Brookhaven), viennent d’élucider l’origine des performances remarquables de dispositifs semiconducteurs à base de pérovskites lamellaires.
Ces résultats font l’objet d’un article dans Science.
En direct des labos
20/03/2017

Des diodes électro-luminescentes à haut rendu de couleur

JPEG - 19 ko

La part de marché des diodes électro-luminescentes (LED) dans l’industrie de l’éclairage est destinée à croître fortement dans les prochaines années. Dans ce contexte, la découverte de nouvelles sources luminescentes blanches efficaces, présentant un haut rendu de couleur (capacité du matériau à révéler les couleurs naturelles des objets) est essentielle.
Des chercheurs de l’Institut des matériaux Jean Rouxel de Nantes ont développé une stratégie permettant de cibler des matériaux présentant une luminescence blanche optimale.
En direct des labos
20/03/2017

Les élections, vieil objet, nouvelles méthodes ?

Les élections, en tant qu’objet de recherche, représentent l’objet canonique de la science politique, l’un de ces objets fondant la discipline pour l’autonomiser des juristes, attentifs aux textes constitutionnels et aux formes de régulations de la vie politique. Le regard des politistes consiste à comprendre la dynamique des votes, des représentations, les effets des élections sur les régimes politiques. Car on a souvent oublié que les politistes français et occidentaux ont construit leur discipline dans les contextes démocratiques.
Suite de l’Article de Sylvie Ollitrault du laboratoire Arènes dans la lettre de l’INSHS
16/03/2017

L’élection présidentielle de 2017 à l’épreuve des primaires ouvertes

JPEG - 5.2 ko

En s’imposant d’abord en 2006 sous une forme « fermée », puis dans un cadre résolument « ouvert » en 2011, la procédure des primaires n’avait pas seulement désigné pour le PS une nouvelle profession de foi démocratique. Elle avait également inventé un système inédit de sélection des candidats qui irrigue désormais l’ensemble de la vie politique française. Longtemps considérées comme contraire à l’esprit des institutions de la Ve république, les primaires sont même aujourd’hui érigées en modèle de participation, d’EELV à LR.
Suite de l’Article d’Eric Treille du laboratoire Arènes dans la lettre de l’INSHS
16/03/2017

Ça chauffe au Pôle Sud d’Encelade !

JPEG - 6.6 ko

Au cours de la dernière décennie, la mission internationale de Cassini a révélé une intense activité au Pôle Sud de la lune glaciale de Saturne, Encelade, avec des fractures chaudes qui dégagent des jets riches en eau qui font allusion à une mer souterraine. Une nouvelle étude internationale, pilotée par des scientifiques du Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales et comprenant des chercheurs du LESIA et du Laboratoire de planétologie géodynamique de Nantes , basée sur des observations par micro-ondes de cette région, montre que la lune est plus chaude que prévu juste quelques mètres sous sa surface glacée. Ces résultats ont été publiés dans Nature Astronomy, le 13 mars 2017.
En direct des labos
13/03/2017

Une approche inédite pour des catalyseurs plus performants

JPEG - 3.5 ko

Les catalyseurs sont des espèces qui permettent de contrôler l’activité et l’efficacité des réactions chimiques. Mais il arrive parfois que les produits de départ ou les produits finaux d’une transformation chimique interagissent avec ce catalyseur en inhibant partiellement son activité. Des chercheurs de l’Institut des sciences chimiques de Rennes ont développé une approche inédite qui consiste à introduire dans le milieu réactionnel des molécules qui ne participent pas à la réaction catalytique, mais qui évitent la dégradation du catalyseur. Ce travail fait l’objet d’une publication distinguée comme Hot Paper dans la revue Chemistry – A European Journal.
En direct des labos
20/02/2017

De nouveaux outils de fusion des images en microscopie corrélative

JPEG - 17.2 ko

La microscopie corrélative cherche à fusionner les informations obtenues par différentes modalités d’imagerie sur un même échantillon. Dans le cadre du projet d’infrastructure nationale « France-BioImaging », des chercheurs et ingénieurs du CNRS, notamment de la SFR Santé François Bonamy, ont développé une approche innovante de mise en correspondance de structures imagées à différentes échelles. Cette étude qui permet de replacer une fonction moléculaire observée en microscopie de fluorescence dans son contexte ultra-structural en microscopie électronique, a été publiée le 31 janvier 2017 dans la revue Nature Methods.
En direct des labos
08/02/2017

Holoprosencéphalie : un nouveau regard sur la génétique de la cyclopie

JPEG - 13.8 ko

La division anormale des deux hémisphères du cerveau pendant les premières semaines de grossesse entraine la survenue d’une maladie appelée holoprosencéphalie. La forme la plus sévère de cette anomalie, communément appelée « cyclopie », a été sujette à bien des fantasmes. Une équipe de l’Institut de génétique et développement de Rennes a fait coopérer chercheurs et médecin-chercheurs afin de rendre possible un diagnostic génétique rapide basé sur les nouvelles technologies de séquençage. Ces travaux publiés le 23 août 2016 dans la revue Human Mutation, ont permis de revisiter les gènes importants dans cette maladie et fait la preuve de sa complexité génétique.
En direct des labos
01/02/2017

Combiner les meilleurs filtres pour lire l’invisible

JPEG - 31.9 ko

Savoir détecter le degré de sécheresse d’une zone agricole, l’organisation de l’espace urbain dans un territoire ou encore déterminer les routes utilisables suite à une catastrophe naturelle, ces analyses d’images sont possibles grâce aux traitements d’images hyperspectrales. Mais le choix de l’analyse se faisait jusque-là manuellement. Une publication, distinguée comme le meilleur article de la période 2012-2015 paru dans la revue International Society for Photogrammetry and Remote Sensing (ISPRS), propose un algorithme pour analyser automatiquement de façon optimale ces images. Retour sur la résolution de cette problématique.
Nicolas Courty de l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires est co-auteur de cette publication.
En direct des labos
31/01/2017

Le fond de la Méditerranée chahuté par la tectonique au sud de l’Italie

JPEG - 7.4 ko

Les chercheurs d’une équipe internationale, issus notamment de plusieurs laboratoires français dont le Laboratoire géosciences océan, ont utilisé les données d’une demi-douzaine de campagnes océanographiques françaises, allemandes et espagnoles pour compléter, à une résolution latérale de 60 m, la cartographie bathymétrique de la mer Ionienne où se heurtent les plaques tectoniques africaine et eurasiatique. Cette nouvelle cartographie, qui présente une vision à une résolution inédite des processus tectoniques et des processus d’érosion et de sédimentation qui ont façonné les pentes continentales du sud de l’Italie et les grands fonds de la Méditerranée, révèle des réseaux de failles actives qui découpent le fond de la mer.
En direct des labos
31/01/2017

 

Rechercher


sur le site de la délégation
Le CNRS Accueil Le CNRS Annuaires Mots clefs CNRS Autres sites Accueil Imprimer Contact Crédits Plan du site